Ushuaia – Puerto Natales (Chili)

Le lundi matin, c’est parti pour un road trip à bord de la jeep de George. On est trois, avec Brad, un américain qui travaille dans une auberge de jeunesse de Puerto Natales. On part vers 8h, une longue route nous attend. Le pauvre Brad est complètement HS, il a du attrapper froid en campant ou manger quelque chose de mauvais: mal à l’estomac (je vous passe les détails), malade en voiture, il est tout blanc et il dort pendant une bonne partie du voyage. On avance sans s’arreter  jusqu’à la frontière chilienne, on prend le ferry et on continue vers Puerto Natales par le parc naturel Pali Aike. On roule pendant des heures sur des routes en terre sans croiser personne à travers la steppe et le vent. Pas un seul arbre mais on croise beaucoup de guanacos, également des nandus (sorte d’autruches) et des flamands rose. Contre toute attente, on tombe sur deux marcheurs, on se demande comment ils sont arrivés là! Il s’avère que ce sont deux français que George et Brad connaissaient de l’auberge d’Ushuaia. On voit le soulagement se peindre sur leurs visages en voyant arriver une voiture, ça faisait deux jours qu’ils marchaient dans le vent et la pluie sans croiser aucune voiture! On se sert un peu à l’arrière de la jeep, ils ne pensaient pas arriver à Puerto Natales ce soir là.

IMG_4551

IMG_4554

IMG_4555

On arrive le soir vers 9h et nous allons à l’auberge où travaille Brad, sauf George qui retourne dans l’hotel où il a dormi avant de venir à Ushuaia. Le soir, on va tous manger dans un bar, ça fait du bien!

Le lendemain matin, on commence à planifier un trek dans le Parc National Torres del Paine avec les deux français, Aline (22 ans) et Damien ( ans). Il y a un circuit de 5 jours à faire avec des camping et des refuges pour faire étape. Brad me propose de me preter sa tente plutot que d’en louer une. D’après George qui l’a déjà fait, on peut ne pas payer l’entrée du parc (environ 45 euros) si on arrive avant 8h du matin, le problème étant que les bus qui y vont arrivent plus tard. On pense donc y aller en stop la veille et dormir en tente pas loin de l’entrée du parc pour y etre le matin. On a une journée tranquille pour tout organiser. On dit au revoir à George qui part pour El Calafate. Tout un personnage!
Publicités

5 réflexions sur “Ushuaia – Puerto Natales (Chili)

  1. J’espère que tu as un bon sac de couchage,ça doit pas faire chaud!!!!Les paysages ont l’air assez austères dans la région.Le nombre d’humains au km2 doit pas être terrible……. Par contre,le parc est réputé pour ses paysages,sa géologie , sa flore.Sa faune aussi.Tu vas te régaler.Bon treck!!
    PS
    Ton Canon fait des photos superbes
    Bises
    Papou André

  2. Que d’aventures.. Je me répète, mais je suis tellement épatée de tout ce que tu oses faire que je ne peux rien dire d’autre. OULALA, quelle fille, cette Camille.. gros bisous

  3. T’as vu des baleines, des éléphants de mer, des paysages grandioses…je vais faire de beaux rêves ce soir 🙂 Je t’avoue que j’aurais fait ma suspicieuse à plusieurs reprises: monter en voiture avec un (des!) inconnu(s!) CARAMBA! Tu fais bien, les gens que tu rencontres ont l’air d’avoir une autre mentalité, ils sont moins méfiants envers les autres (?)
    C’est toujours un plaisir de te lire: la jolie histoire d’une baroudeuse en quête des beautés du monde et qui, par des moments si précieux, atteint la sérénité …(instant lyrique hum hum)
    Tes photos sont vraiment magnifiques, (je pousse des WhouA! toute seule dans la chambre XD ) Ça doit être émouvant de se retrouver face à de telles merveilles de la nature, dépasser par sa beauté.
    Ho! Et ne maigris pas trop cette fois hein?! A force de courir aux quatre coins du monde… Sinon régime kouign amann-raclette-frites-accras au retour!
    Gros bisous ma Camille, ça fait plaisir de te voir réaliser tes rêves 🙂

  4. la balade est belle ! J’ai lu dans un livre de Jules Verne, qu’il y avait un phare pas très loin ! Le phare du bout du monde, c’est le nom du roman . Essaie peut d’être d’y aller faire un tour et de prendre des photos, tu m’en posteras une dédicacée.
    Je m’occupe de situer tes dolmens et je te passerai les coordonnés. Le plus beau est à 1 km à peine de chez Bertrand et Caroline.
    N’oublie pas ta loupe, ton piolet et un bon pinceau.

    Gilbert

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s